Ciné-club : les Citronniers

19 h : auberge espagnole
20 h 30 : projection

Les Citronniers, Eran Riklis, 2008, 106 min.

Une palestinienne de Cisjordanie possède une plantation de citronniers sur la ligne qui sépare Israël des territoires palestiniens occupés. Le ministre israélien de la Défense qui vient de s’installer en face de la plantation, ordonne de raser celle-ci, prétextant des questions de sécurité.

La veuve palestinienne est confrontée à diverses formes d’oppression, y compris de la part du voisinage situé de son côté de la ligne de démarcation. Une complicité entre l’épouse du ministre et cette paysanne va naître sans pour autant réussir à dépasser le fossé qui les sépare. Salma se bat avec détermination et dignité pour ses citronniers qu’elle aime. Dans ce combat, elle réussit à sortir de sa solitude et cette lutte en appelle de nombreuses autres…

Permanence du collectif Exploités Énervés

Exploités Énervés – Un collectif sur Alès et les Cévennes.
Le collectif Exploités Énervés s’organise pour lutter contre les radiations, les contrôles, les expulsions, l’exploitation, les incessantes difficultés que les administrations, les patrons, les propriétaires nous causent.

Pour ce collectif, il n’y a pas d’opposition entre les personnes ayant un emploi ou pas. Quelle que soit notre situation, l’État cherche à nous maintenir dans l’isolement et le cas par cas. Face aux institutions, aux employeurs ou aux bailleurs, il s’agit de prendre acte que la misère est la même pour tous, qu’il ne s’agit pas de situations individuelles, ni même de droits et de devoirs, mais bien des rouages de ce système d’exploitation.
Dans le bassin d’Alès comme ailleurs, nous avons besoin de nous rencontrer, d’échanger des infos sur les possibilités de débrouille, de construire un rapport de force collectif…

Le collectif propose tous les deuxième et quatrième vendredis du mois des permanences pour que ceux et celles ayant des problèmes avec une administration, un patron, un bailleur… puissent venir pour y trouver des informations et des camarades pour lutter contre le sort qui nous est fait.

Voir le site : http://exploitesenerves.noblogs.org

Cantine sans frontières

en soutien à des familles sans-papiers hébergées aux alentours d’Alès

Cette initiative est proposée par le collectif Cévennes sans frontières afin d’apporter une aide financière à plusieurs familles exilées hébergées aux alentours d’Alès. Elle vise également à développer des liens entre les exilés et leurs différents soutiens afin de renforcer un réseau d’entraide.
La solidarité s’exprime dans un ensemble de pratiques comme les mutuelles, trouver un logement, dépanner une machine à laver, se mobiliser pour empêcher des expulsions, organiser des cantines de soutien, etc. Pour éviter de centraliser et d’institutionnaliser la solidarité, nous encourageons à diffuser et multiplier ces pratiques.
Cette cantine est organisée avec les personnes concernées et l’intégralité de l’argent récolté (le repas est à prix libre) leur sera reversée.

La Révolution russe de 1917 à travers le parcours d’un militant

Ecoutez Marcel Body documentaire de B. Baissat et A. Skirda (1984)

Discussion présentée par Alexandre Skirda

Pour le centenaire de la Révolution russe, la Rétive invite Alexandre Skirda, historien et militant spécialiste des courants révolutionnaires de Russie et d’Ukraine. Pour faire un tour d’horizon de la Révolution de 1917, Skirda s’appuiera sur la projection de son film Ecoutez Marcel Body. Ce témoignage direct d’un militant français est exceptionnel. Socialiste mobilisé pendant la 1 ère Guerre mondiale, il est envoyé en Russie en 1917 et rentre au parti bolchevik puis retourne en France où il se rapproche des idées anarchistes de Bakounine. Ce parcours permet de faire revivre les soulèvements d’Octobre 1917, les paysans occupant les terres, les soldats désertant et se réunissant en soviet, la guerre civile et la famine, la création de la III e Internationale, l’enthousiasme qui éclata parmi les prolétaires, les anarchistes, les futurs communistes…


Nous en profiterons pour évoquer la révolte en Ukraine, avec Nestor Makno, la situation de Cronstadt et la présence active et critique des anarchistes en Russie et en Ukraine. Malgré la terrible guerre civile menée par les pays occidentaux et l’armée blanche, l’essoufflement de la mobilisation révolutionnaire, l’écrasement des anarchistes et des révolutionnaires après la prise du pouvoir par les bolcheviks, la Révolution russe est l’une des plus profondes tentatives de renversement du capitalisme et de l’État bourgeois jusqu’à nos jours. L’évolution de l’URSS et de la III e Internationale ont encore des conséquences dans la vie politique actuelle telle la démoralisation du prolétariat et de l’ensemble des courants révolutionnaires. La révolution est bien la seule perspective dans cette société capitaliste mais son échec se paye au prix fort. Toutes ces expériences peuvent nous servir aujourd’hui : inspirer nos révoltes, analyser les politiques des uns et des autres, comprendre les erreurs, les trahisons passées et l’apathie actuelle…

Atelier d’écriture

Oser écrire et si l’inhibition vous paralyse, allez au‐delà
Ayez le culot de vivre et d’écrire à partir de votre expérience
Ne craignez pas l’impudeur. Prenez des risques
Trouvez‐vous des lecteurs. Écrivez avec les autres
Lisez les bons auteurs et les autres aussi pour voir comment c’est fait
N’attendez pas l’inspiration. Écrivez régulièrement même si ça résiste
arbre-mots
Creusez vos passions, vos hontes, vos obsessions jusqu’à trouver votre propre voix
Votre respiration intérieure
Réinventez-vous. Amenez vos feuilles et vos stylos

Atelier d’écriture tous les derniers dimanche du mois.

Fête des cours de français

14 h : ouverture des portes
19 h 30 : repas

Des cours d’alphabétisation et de français pour adultes ont lieu chaque semaine à La Rétive. À l’issue de cette 2ème année, apprenantes, apprenants, animatrices et animateurs vous invitent à partager une après-midi animée (karaoké, chansons, expo, jeux pour enfants,…) puis un repas à prix libre.
L’argent récolté permettra l’achat de manuels, fournitures et le paiement des photocopies nécessaires aux cours de l’année 2017‐2018.

Groupe de lecture : la peste brune

Deuxième partie de « Introduction » le 20/04 et « Avant la catastrophe » le 18/05

La peste brune de Daniel Guérin, 1932-33.

Nous proposons de nous retrouver une fois par mois pour discuter de sujets tels que la philosophie matérialiste, l’histoire de la lutte de classes ou l’économie politique à partir de lectures. Nous lirons donc comme à notre habitude à haute voix le texte et le commenterons.

Nous avons débuté la lecture de La Peste Brune de Daniel Guérin, qui traite de la montée du fascisme en Allemagne, avec la 1 ère moitié de l’introduction. À la séance du 20 avril, nous aborderons la suite de celle-ci (p. 28-36) tandis que nous lirons quelques extraits du début de l’ouvrage (« Avant la catastrophe » p. 38 à 58) le jeudi 18 mai. Ce livre est un témoignage de deux voyages effectués par l’auteur en 1932 et en 1933. Il s’agit de comprendre ce qu’a été le fascisme (et le nazisme) et de le définir car ce terme sert aujourd’hui de repoussoir sans que ces idées et ce mouvement soient clairement analysés. Alors qu’il semble essentiel d’en comprendre les rouages aujourd’hui comme à l’époque !

L’ouvrage étant toujours édité, nous mettons plusieurs exemplaires à disposition pour prêt à la Rétive. Nous en profiterons pour partager ce que nous aurons amené à manger. Les lectures étant à chaque rendez-vous situées et contextualisées, il est possible de rejoindre le groupe de lecture en cours de route…

Discussion : retour sur le mouvement contre la loi travail

Bilans croisés de collectifs de plusieurs villes

À partir de textes d’analyse abordant le mouvement contre la « loi travail » et de nos expériences et réflexions, nous vous invitons à un débat autour de cette lutte. Ce mouvement, s’il a eu des limites, est pourtant l’un des rares moments de révoltes sociales sur le terrain de l’exploitation de ces dernières années. Des collectifs et individus de plusieurs villes viendront partager et discuter avec nous de ce moment de lutte. Cette discussion a pour but d’essayer de comprendre le contexte dans lequel ce mouvement s’est formé et a évolué de manière à en dégager, ensemble, un bilan.

Chaque lutte sociale a ses particularités, prend certaines formes, se développe et s’arrête différemment, s’inscrit d’une certaine manière dans chaque endroit qu’il touche. La situation économique, politique, sociale, le rôle des organisations et des individus sont divers et créent des spécificités. Un an après, comprendre les rouages, les erreurs, les limites et les perspectives, bref, analyser et tirer le maximum d’expériences de ces luttes nous semble essentiel dans la perspective de poursuivre le combat contre le capitalisme.

Réunion mensuelle

Tous les avant-derniers dimanches du mois, lors de réunions ouvertes à tous, la Rétive concocte son programme ! Bienvenue à toutes les personnes qui souhaitent participer au fonctionnement du local, proposer une activité, une initiative, …

Ciné-club : Blue collar

19h : auberge espagnole
20h30 : projection

Blue collar, Paul Schrader, 1974, 114 min.

Blue Collar dépeint les difficultés dans lesquelles se débat la classe ouvrière.

Les « cols bleu » étouffent face à l’immobilisme de leur syndicat. Progressivement les trois héros du film, travailleurs confrontés aux difficultés de leur situation, apprendront l’étendue du mépris que recouvre ce syndicalisme. Ceux qui sont immobiles face au patron, tout en étant prétendument « amis des travailleurs », savent se montrer féroces pour ne pas dévoiler leur trahison. Les trois amis et leurs camarades de travail sont pris entre les problèmes de la forme prise par le syndicalisme et ce que conditionnent leurs couleurs de peau comme entre les mâchoires d’une machine à broyer.