Loi travail, accord Unedic... La Rétive, un outil pour les luttes...

La mobilisation contre la loi travail, et l’écrasement de tous,se poursuit à Alès et partout en France depuis le 9 mars. Dans cette perspective, et comme le mois dernier, la Rétive reste un outil que nous souhaitons mettre à disposition des luttes. Partie prenante de la dynamique en cours, nous garderons une souplesse dans le programme du local pour le mois de mai. Les activités prévues ci-dessous sont donc fixées mais elles pourront être annulées en fonction des nécessités du mouvement, de la lutte : réunions, assemblées, cantines de solidarité, ateliers tracts, crèches collectives etc...Nous informerons des éventuels changements de programme sur le blog, partout où nous publions les infos concernant la Rétive par internet et sur le panneau d’affichage mural de la Rétive. Nous serons dans la rue aussi et à l’écoute des besoins, demandes et propositions qui s’exprimeront dans les actions collectives. Bref, la Rétive est un outil pour les luttes, et ses activités pourront aussi se décider au jour le jour selon l’évolution du mouvement en cours... Les cours de français resteront assurés aux horaires habituels.

Pour suivre les infos sur le mouvement :

Un texte d'analyse :

Le travail ne fera pas sa loi

Nos vies avant leurs profits

Ciné-club : L’enfant d’en haut

D’Ursula Meier, 2012, 97 min.

19h30 : auberge espagnole ; 21h : projection.
lenfantdenhaut
L’hiver venu, Simon, 12 ans, emprunte chaque jour la petite télécabine qui relie la plaine industrielle suisse où il vit seul avec sa sœur Louise, à l’opulente station de ski qui la surplombe. En bas, il tire la ficelle par les deux bouts sous la garde d’une sœur un peu paumée et souvent absente. Là-haut, déguisé en habitué des pistes, il rafle tout ce qui est à portée de main. Skis, équipements et casse-croûtes des riches touristes permettent de tirer de petits mais réguliers revenus lorsqu’il les revend ensuite en bords de routes et aux enfants de son immeuble.

Lorsque Louise perd son travail, elle se retrouve dépendante de son frère et de ses petits trafics.

Drôle de couple qui marche cul par-dessus tête, crie famine plus souvent qu’il ne dévore, scellés l’un à l’autre dans une cohabitation à la fois consentie et aliénante, libre et douloureuse.

Permanence du collectif Exploités Énervés

Exploités Énervés – Un collectif sur Alès et les Cévennes.

Exploités‐énervés c’est un collectif qui rassemble des chômeurs, des travailleurs, des précaires, des RSAstes et autres allocataires. Il vise à lutter contre les radiations, les contrôles, les expulsions, l’exploitation, les incessantes difficultés que les administrations, les patrons, les propriétaires nous causent. Quelle que soit notre situation, l’État cherche à nous maintenir dans l’isolement et le cas par cas. Dans le bassin d’Alès comme ailleurs, nous avons besoin de nous rencontrer, d’échanger des infos sur les possibilités de débrouille, de construire un rapport de force collectif, bref de lutter… ainsi nous nous réunissons tous les deuxièmes vendredis du mois lors de permanences ouvertes à toutes et tous.

Voir le site : http://exploitesenerves.noblogs.org

Groupe de lecture : conclusion de l’Abrégé du Capital

Une fois par mois nous discutons à partir de lectures de sujets tels que la philosophie matérialiste, l’histoire de la lutte de classes et l’économie politique.
MarxEngelBusAvec l’Abrégé du Capital de Marx par Cafiero, nous essayons d’appréhender l’économie politique et le marxisme. Cette fois nous terminerons avec la conclusion et discuterons du prochain livre à partager. Les personnes qui le souhaitent peuvent rejoindre le groupe de lecture. Nous partagerons aussi ce que nous aurons ramené à manger.

L’abrégé du capital en PDF sur ce lien:

https://laretive.info/wp-content/uploads/2015/10/Abrege-du-Capital-de-Karl-Marx-Carlo-Cafiero.pdf

Réunion mensuelle

Tous les avant-derniers dimanches du mois, lors de réunions ouvertes à tous, la Rétive concocte son programme ! Bienvenue à toutes les personnes qui souhaitent participer au fonctionnement du local, proposer une activité, une initiative, …

Marionnettes : Comment pourraient-ils faire ?

Horaire :
— Ouverture des portes à 20h
— Spectacle à 20h30
— Auberge espagnole à 21h30

Cie: Collectif NAPEN

Genre: Une histoire de marionnettes pour acteurs, géo-croiseur en polystyrène, mappemonde à roulette, cotons tiges tueurs, monstre solitaire et l’humanité toute entière.

Durée: 50 min.

« Comment pourraient-ils faire ? » Cette question, Glaucon la pose à Socrate dans La République de Platon à propos des hommes enchainés dans la Caverne. De toute leur vie ils ne percevront que des ombres. Chez Socrate un individu se détache du groupe, se libère de ses liens et sort de la Caverne. Il devient unique, celui qui sait ce que les autre ignorent. Il peut passer pour un sage ou un fou. Ce statut lui offre un pouvoir sur l’ensemble des autres individus. cpif-3C’est l’histoire de cette singularité que l’on retrouvera dans le spectacle. L’équivalent contemporain de ce philosophe antique serait, selon nous, le scientifique : ce qu’il dit, que ce soit vrai ou non, a des conséquences pour tous. Pour montrer cela en scène, nous procédons par collage. Des tableaux, juxtaposés, racontent l’histoire du pouvoir scientifique. D’abord balbutiant, condamné par des dogmes religieux, il gagne en assurance et en puissance jusqu’à toucher toutes les strates de la société et influencer tout un chacun. Ces scènes sont toutes des réécritures. Réécriture de faits divers, de récits, d’allégories mais aussi de nos propres textes retravaillés collectivement. Les matériaux utilisés sont aussi bien fictionnels que réels et sélectionnés sans période délimitée. cpif-25Collage, cadavres exquis, téléphones arabes ont peu à peu télescopé ces univers en une série de scènes qui s’interrogent les unes les autres. Sans jugement, sans didactisme et avec humour, nous voulons montrer comment le pouvoir de certains a grandi au fil des avancées scientifiques et laisse planer le doute sur l’issue collective de tout cela…